Caen 2014 -- Alternative à Gauche

Tram et santé mentale

réponsqe à la CGT de l'EPSM (Bon Sauveur)

(déposé le 2014-03-19)

Chers camarades,

Nous ne pouvons qu'exiger, comme vous, que la prise en charge des coûts qui seraient liés à un tracé du Tramway au milieu de l'EPSM soit effectuée par la communauté d'agglomération et non par le seul budget de l'établissement et surtout pas sur une réduction de la masse financière affectée au personnel. Il serait incompréhensible que la modernisation des transports en commun, si elle est décidée par la collectivité, se fasse au détriment du service public , de la qualité des soins en santé mentale. On peut même envisager dans le cadre des économies de santé que génère le développement du transport collectif au détriment des automobiles que par l'intermédiaire de l'ARS le ministère de la santé et les caisses de sécu puissent apporter une contribution à une action de prévention : c'est une exigence qu'il faut porter dans le débat public.

Vous l'indiquez : au delà de la seule ligne de tram, le « Bon Sauveur » est lentement grignoté par les opérations immobilières. Il faut dès maintenant poser la question du maintien d'un établissement de santé mentale en centre ville. C'est un plus pour les usagers ( malades et famille), c'est aussi sans doute un plus en termes de réinsertion et de vie dans la ville. La logique libérale actuelle peut conduire au déplacement de l'EPSM pour des raisons d'économies budgétaires. Et il peut être aussi délocalisé pour permettre, avec un partenariat public privé comme celui du CHU, des profits juteux pour Bouygues et consorts.

Vous pouvez compter sur nous, et nos éluEs éventuelLEs pour être vigilants avec vous pour défendre la qualité du service public

Meilleures salutations

 

Documents associés complémentaires

lettre de la CGT p1

lettre de la CGT p1

lettre CGT p2

lettre CGT p2