Caen 2014 -- Alternative à Gauche

Myriam Michel

portrait

Archéologue

Militante active depuis plusieurs années, en politique comme dans le monde associatif et syndical, je suis aujourd'hui candidate sur la liste « L'alternative à l'austérité ! » à Caen. Si je me présente sur cette liste c'est parce que, comme toutes et tous ses participant-es, je crois en la possibilité d'une autre politique que celle qui est mise en place actuellement au plan national comme dans la ville de Caen. Pour moi, la commune ne doit pas être un simple territoire administratif mais bien un lieu de bien vivre et de solidarité. Nous devons en faire un espace d'expérimentations démocratiques où la citoyenneté de chacune et de chacun doit pouvoir s'exprimer, au-delà de la question de la nationalité. Cela ne peut se faire que par une meilleure information et une meilleure publicité des débats qui traversent notre ville. C'est aussi pourquoi nous défendons le droit de vote des étranger-es. Puisqu'ils/elles vivent parmi nous, ils/elles doivent pouvoir décider avec nous de notre avenir commun. Notre commune doit aussi être un territoire en transition énergétique, pour faire face aux défis environnementaux actuels. Nous proposons notamment de développer des transports publics gratuits pour toutes et tous. C'est actuellement la meilleure alternative au « tout voiture ». Nous devons faire de Caen un lieu qui garantit un certain nombre de droits fondamentaux pour permettre, à sa mesure, de faire reculer la marchandisation du monde, sur les questions d'accès à l'eau, à l'énergie et au logement. Nous proposons notamment un retour de l'eau en régie publique et la gratuité de la première tranche de consommation. Nous refusons aussi les coupures d'eau et de gaz pour les foyers qui ne peuvent plus payer leurs factures, tout comme nous exigeons une autre politique en terme d'accès à un logement décent. Avec la liste « L'alternative à l'austérité », je veux croire qu'une autre politique est possible, au-delà de cette austérité qui nous est imposée et qui n'est pas la solution. En mars, je voterai pour une alternative solidaire, écologique, sociale et démocratique ! Myriam Michel 09 février 2014